Cansos, planhs e sirventes

| octobre 2014 | 1 document

Cansos, planhs e  sirventes de Gaston Puel

Gaston PUEL

Né à Castres en 1924, Gaston Puel vécut dans son pays natal, l’Albigeois et le Castrais, qu’il dénommait avec fierté et délectation « le comté de Toulouse ».
Il fut libraire, et éditeur des plus grands :  Tzara, René Nelli, Joë Bousquet, René Char, Guillevic, Michel Butor, etc. Mais d’abord poète, largement  reconnu dans le paysage des lettres françaises. Citons Ce Chant entre deux astres, D’un Lien mortel, Le cinquième Château, Carnets de Veilhes, Le fin Mot, L’Âme errante et ses attaches. 

… [+]

L’arbre de mèl

| décembre 2010 | 2 documents

L’arbre de mèl (L’arbre à miel) de Franc Bardou

Franc BARDOU
L’arbre à miel – Texte original occitan accompagné de sa version française.

Tous les grands amoureux, mozarabes et troubadours, mystiques d’Orient et d’Occident, n’ont-ils pas évoqué l’amour comme un feu dévorant ? L’amour ici encore, en tradition vivante, danse comme une flamme. Mais c’est du four d’un poète alchimiste qu’il lance ses incendies.

Pròsas geograficas

| septembre 1985 | Commentaires fermés

Proses géographiques
Jòrgi Rebol
Revirada francesa de l’autor 

Dins son marselhés ruscós e drud, lo que fa totjorn sens trantalhar l’encambada primièra del costat de la lutz franca que se lèva nos apèla a viure. Sa mesura e son espèr son los de l’òme quilhat e sa fe d’eretic es raianta e contagiosa.

Cants de nòstrei pòbles encabestrats

| juin 1985 | Commentaires fermés

Chants de nos peuples enchevêtrés
Sèrgi Bèc
Revirada francesa de l’autor

Un montjòia poetic a cima d’una experiéncia viscuda, un rajolament d’images, una paraula de mai en mai liura, una litania, la del grand amor fàcia a la mòrt, als empèris e als genocidis.

Bestiari, aubres, vinhas

| avril 1979 | Commentaires fermés

Bestiaire, arbres, vignes
Joan Maria Petit / Pèire Francés

De la cabra monja a la femna sèrp, de la vaca que ritz a la luzèrda a l’adultèri sagrat, del platana fonccionari a la sarda a l’òli, Petit lèva la lèbre e Pèire Francés i met lo gran de sal sus la coga.