Jaurès philosophe

| février 2016 | 1 document

Jaurès philosophe - Jòrdi BlancJòrdi BLANC
Propos de soutenance et résumé de thèse
Prix Georges BASTIDE 1999

Pendant deux ans (1881-1883) Jaurès a enseigné la philosophie au lycée d’Albi. Son cours inédit, qui fera l’objet d’une édition critique, révèle les origines de sa pensée, aux antipodes de l’hégélianisme et du marxisme. Un politique peut cacher un philosophe. … [+]

Écrits et discours théologico-politiques

| janvier 2014 | 2 documents

Écrits et discours théologico-politiques de Jean JaurèsJean JAURÈS
Œuvres philosophiques III — Avec une traduction nouvelle de « Les premières esquisses du socialisme allemand ».

Reçu premier à l’École normale supérieure, professeur agrégé au lycée d’Albi puis à la faculté des Lettres de Toulouse, Jaurès a d’abord été philosophe.
Un philosophe à l’égal des plus grands. Son Cours de Philo­sophie et sa thèse de doctorat, De la Réalité du monde sensible, œuvre théocentrique que la postérité comme le jury de 1892 préférèrent ignorer, annoncent la phénoménologie du XXe siècle, Simone Weil et Emmanuel Lévinas. … [+]

Albi cité épiscopale

| septembre 2012 | 1 document

Albi cité épiscopale

Marc FUMAROLI de l’Académie française,
Jean ROQUES, Maïdi ROTH
Photographies de Thierry PONS

Autour de la basilique Sainte-Cécile et du palais-forteresse des évêques, la cité épiscopale d’Albi, toute de brique, représentation unique d’un type de développement urbain en Europe, constitue un ensemble bâti remarquablement préservé, allant du Moyen Âge à l’époque contemporaine. … [+]

En Algérie sur les pas de Jean Boudou

| juillet 2011 | 2 documents

En Algérie sur les pas de Jean Boudou de Francis PornonFrancis PORNON
Carnet de voyage suivi d’une postface de Jòrdi BLANC : Bodon a l’Arbatach (en occitan). 

Jean Boudou, le plus emblématique des écrivains occitans contemporains, passa ser dernières années comme professeur de sciences agricoles en Algérie et y mourut  (1968-1975). Confronté aux stigmates d’une histoire coloniale qui n’est pas sans rappeler celle de l’Occitanie, il y écrivit ses derniers romans, La Quimèra et Las Domaisèlas.

La bataille de Carmaux

| août 2010 | 3 documents

La Bataille de CarmauxCollectif
Résistance et libération à Carmaux
et dans le Ségala (Tarn et Aveyron)

Documents, réunis et présentés par
Michèle COMBES-VAREILLES, Jòrdi BLANC

Le 16 août, au lendemain du débarquement allié en Provence, est déclenchée la bataille de Carmaux. La garnison allemande se rend, mais Carmaux, première ville autolibérée du Sud-Ouest, reste à la merci d’une contre-attaque allemande… Pendant trois jours, sur 8 km de front, une bataille en ligne opposera 2 000 maquisards à 2 500 Allemands ou supplétifs.

... [>>]