La bataille de Carmaux

| août 2010 | 3 documents

La Bataille de CarmauxCollectif
Résistance et libération à Carmaux
et dans le Ségala (Tarn et Aveyron)

Documents, réunis et présentés par
Michèle COMBES-VAREILLES, Jòrdi BLANC

Le 16 août, au lendemain du débarquement allié en Provence, est déclenchée la bataille de Carmaux. La garnison allemande se rend, mais Carmaux, première ville autolibérée du Sud-Ouest, reste à la merci d’une contre-attaque allemande… Pendant trois jours, sur 8 km de front, une bataille en ligne opposera 2 000 maquisards à 2 500 Allemands ou supplétifs.

Voyages en pays Rabastinois

| décembre 2008 | 2 documents

Photographies de Thierry Pons
Travels in Rabastens country

Rabastens, entre Atlantique et Méditerranée, au cœur de l’isthme qui relie le Massif central aux Pyrénées. Entre Toulouse et Albi, un des joyaux du pays de la brique, patrie du poète occitan Auger Gaillard et perle du vignoble gaillacois.

Rabastens, between the Atlantic and the Mediterranean, is at the heart of the isthmus that connects the Massif Central to the Pyrenees. Situated between Toulouse and Albi, this jewel of the brick country is home to the Occitan poet Auger Gaillard, and is the pearl of the Gaillac wine country.

Préface Donatien Rousseau.

Ségaline

| décembre 2006 | Commentaires fermés

Lygie Bonnafous-Valière

Avec un talent de conteuse, Lygie Bonnafous-Valière, nous livre un témoignage vécu et authentique de la vie d’autrefois dans le Ségala, dans un dialogue où se mêlent et se répondent, aussi fraîches les unes et les autres, les voix de quatre générations.

Ovni, 50 ans d’enquêtes dans le Tarn

| juin 2006 | Commentaires fermés

Didier Gomez

À Albi, Gaillac, Graulhet, Castres, Mazamet et dans des dizaines de communes, quand l’étrange et l’inattendu se mêlent au familier et au quotidien… … [+]

J’ai de la chance

| novembre 2005 | Commentaires fermés

Laurence Calmettes
Mes rêves bleus

Le journal de Laurence. Handicapée à vie à la suite d’un accident à la naissance, elle « a la chance » d’être entourée pas ses amis et sa famille. Et elle a puisé dans son handicap la force d’écrire et de témoigner en toute lucidité. « Ce petit livre est une forme de cri, de cri de vie et de victoire », une seconde naissance.

[<<] ...... [>>]