Jules ­Ronjat (Souscription)

| janvier 2017 | 1 document

Jean THOMAS
Entre linguistique et félibrige (Contribution à l’histoire de la linguistique occitane d’après des sources inédites)

Jules Ronjat (1864-1925) : un savant, un linguiste, l’un des plus grands romanistes du début du XXè siècle au parcours étonnant. Né à Vienne (Isère), en dehors des limites linguistiques de l’Occitanie, c’est par admiration pour Mistral qu’il apprend l’occitan provençal et se dévoue totalement à sa « Cause ». Élu majoral du Félibrige, il en deviendra même baile (administrateur).
Entretenant une correspondance suivie, non seulement avec le « maître » de Maillane, mais aussi avec les plus grands linguistes de son temps, il est surtout l’auteur d’une importante Grammaire istorique des parles provençaux modernes en quatre volumes, demeurée sans équivalent et qui ne sera publiée qu’après sa mort.

Jean Thomas, préconisant une historiographie de la linguistique qui  ne se limite pas aux textes publiés mais qui prenne en compte archives écrites et orales (témoignages, carnets de routes ou de voyages, agendas) étudie sa vie et son œuvre à travers des sources inédites, notamment sa correspondance dont il établit une édition critique, répondant ainsi aux questions fondamentales de l’historiographie de la linguistique : comment s’acquièrent et se transmettent les connaissances, se forment les cercles d’influences et de diffusion des idées, comment s’organise et se construit la critique ?

À travers la vie, l’œuvre et l’engagement de Jules Ronjat, nous découvrons aussi l’histoire interne du mouvement félibréen et du mouvement renaissantiste occitan de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, à la marge d’un monde beaucoup plus vaste, celui de la linguistique.

— PARUTION JUILLET 2017 —


Commander: Jules ­Ronjat (Souscription) - Fr - 15 x 22,5 cm - environ 450 pages 978-2-85927-122-0 @ €25,00

Documents :

  1. L'auteur :

    Jean Thomas est l’auteur d’une thèse Recherches sur l’histoire de la linguistique occitane dans ses rapports avec le mouvement renaissantiste. Chargé de cours à l’Université de Toulouse II puis au Centre Universitaire Champollion d’Albi, il est aujourd’hui professeur d’occitan-lettres modernes au lycée de La Borde Basse de Castres et membre associé au laboratoire CLLE-ERSS Université de Toulouse-Jean Jaurès.